images/Didier-Quentin-Actualites.jpg
Le Député Didier QUENTIN interroge à nouveau le Ministre de l'Agriculture et de la Pêche

Le mécanisme adopté par l'Assemblée Nationale ne semble pas correspondre aux souhaits des professionnels qui y ont travaillé en étroite collaboration avec votre ministère, au cours de deux réunions consacrées à ce sujet.

Cette taxe serait, en effet, appliquée dès le premier achat, c'est-à-dire dès l'achat en criée par les mareyeurs.

Dans cette hypothèse, comme l' a démontré une étude de l'Office National Interprofessionnel des produits de la Mer et de l'Aquaculture (OFIMER), celle-ci aurait des conséquences non négligeables, lors de la première vente. Les marins-pêcheurs des ports de La Cotinière et de Royan redoutent donc une baisse des achats de la part des mareyeurs, ainsi qu'un certain ressentiment de ces intermédiaires.

Par conséquent, ils souhaitent que cette taxe soit prélevée sur l'achat final et que celle-ci soit ainsi supportée directement par le consommateur, pour une meilleure lisibilité du soutien apporté à la filière pêche.

Je vous serais donc très obligé de m'indiquer, dans les meilleurs délais, la suite qui pourra être réservée à cette requête.