images/Didier-Quentin-Actualites.jpg
Le 13 février 2012
 
Communiqué de presse
 
 
 
Le député Didier QUENTIN obtient des avancées significatives en matière de santé publique sur le territoire de la 5ème circonscription
 
 
A l'occasion d'une réunion de travail des parlementaires du Poitou-Charentes, tenue à la Préfecture de Région à Poitiers, ce lundi 13 février, Didier QUENTIN, député de la 5ème circonscription de la Charente-Maritime, a obtenu du directeur général de l'Agence Régionale de Santé, M. François-Emmanuel BLANC, un certain nombre d'engagements sur des dossiers majeurs d'accès aux soins, pour les territoires de Marennes-Oléron et du pays royannais.
 
1) S'agissant de l'île d'Oléron, en raison des difficultés d'accès et de l'éloignement du service des urgences le plus proche, une maison médicale de garde renforcée, adossée au centre hospitalier de Saint-Pierre d'Oléron, abritera la nuit des médecins libéraux volontaires pour participer à ce dispositif qui fonctionnera à partir du mois de juillet 2012. Il s'agit de la concrétisation d'un dossier, suivi depuis plusieurs années par le député Didier QUENTIN, en liaison avec les élus et les acteurs de santé locaux. En outre, un Service Médicalisé d'Urgence et de Réanimation (SMUR) sera prêt à intervenir pour assurer les prises en charge des urgences vitales.
 
2) Pour ce qui est de Marennes, compte tenu de la fragilité de la couverture de soins de 1er recours, une Maison de Santé Pluridisciplinaire est en projet, afin de faciliter l'accès aux soins en offrant un lieu de prise en charge globale. Ce type de structure répond aux enjeux de la démographie médicale.
 
3) Enfin, pour ce qui concerne le Centre Hospitalier de Royan, les conditions sont désormais réunies pour lancer en 2012 la construction d'un nouveau bâtiment de 60 lits de Soins de Suite et Réadaptation et de 20 lits de Court Séjour Gériatrique. Ce projet est accompagné par l'ARS dans le cadre du plan Hôpital 2012. Il doit permettre de redonner des perspectives de développement à l'établissement et d'envisager, par la suite, une reconstruction du service des urgences. Comme Président du Conseil de Surveillance du Centre Hospitalier de Royan, Didier QUENTIN se félicite de la réaffirmation d'un tel objectif, qu'il n'a cessé d'appeler de ses voeux, ainsi que des moyens dégagés pour l'atteindre.
 
____________