images/Didier-Quentin-Actualites.jpg
Madame la Rectrice,
 
 
Permettez-moi d'appeler votre attention sur l'inquiétude des enseignants et des parents d'élèves devant l'avenir du Centre Expérimental Pédagogique Maritime en Oléron (CEPMO) de Saint-Georges d'Oléron.
 
Comme vous le savez, cet établissement n'est pas un lycée d'enseignement supérieur comme les autres. Il a pour objectif l'accueil et la réussite d'élèves pour lesquels un « enseignement traditionnel » ne convient pas.
 
Le CEPMO fait partie des huit établissements, en France, qui contribuent à la mise en place d'une pédagogie adaptée à des élèves en difficulté.
 
En outre, il occupe des locaux dont le propriétaire est la commune de Saint-Georges d'Oléron, et non la Région comme pour les lycées. Cette spécificité engendre des problèmes relatifs aux conditions de sécurité, d'où une Autorisation d'Occupation Temporaire (AOT) délivrée par la Mairie de Saint-Georges d'Oléron et renouvelée chaque année.
 
Cette situation singulière de précarité a pour conséquence de fragiliser cette structure, car les parents hésitent à inscrire leurs enfants dans ce lycée, pour un cycle de trois ans.
 
Par ailleurs, il semble que des instructions aient été données à l'équipe pédagogique du CEPMO de ne plus inscrire d'élèves sortant des collèges oléronnais, depuis la rentrée 2007-2008
 
C'est pourquoi je vous serais très reconnaissant de me faire connaître les mesures que vous entendez prendre, en liaison avec les collectivités locales, pour assurer un avenir durable au CEPMO.
 
En vous remerciant par avance de me tenir au courant de l'évolution de cette affaire sensible et restant à votre disposition pour d'éventuels compléments d'information, je vous prie de croire, Madame la Rectrice, à l'expression de mes respectueux hommages.
 
 
 
 
                                                                       Didier QUENTIN
                                                                       (portable 06 11 30 19 20)