images/Didier-Quentin-Actualites.jpg
le 13/08/10

       Madame la Ministre,
 
Mon attention a été appelée par le Conseil de l’Ordre des Médecins de la Charente-Maritime, sur l’évolution des effectifs des médecins généraux libéraux.
Les préoccupations de cette profession semblent tout à fait justifiées, tant au niveau national que départemental et je partage leur inquiétude.
Je vous serais donc très reconnaissant de bien vouloir m’indiquer les éléments de réponse qui peuvent être d’ores et déjà apportés à cet Ordre, ainsi que les mesures que vous entendez prendre pour remédier à la désertification médicale des zones rurales.
En vous remerciant par avance et restant à la disposition de votre Cabinet pour d’éventuels compléments d’information, je vous prie d’agréer, Madame la Ministre, chère Roselyne, l’expression de mes respectueux hommages.
                             
Didier QUENTIN Portable: 06.11.30.19.20.
 
QUESTION ECRITE  du 26/04/10

Didier QUENTIN appelle l'attention de Monsieur le Ministre d'État, Ministre de l'Ecologie, de l'Énergie, du Développement Durable et de la Mer, sur l'incompréhension suscitée par les zones établies après la tempête «Xynthia».
 
Un grand désarroi a été constaté chez les habitants et chez les élus locaux. Bien peu comprennent les plans établis après la tempête qui semblent condamner certaines zones à la destruction. Ce plan est dès lors perçu comme inadapté, disproportionné et surtout non concerté.
 
Il convient donc d'apporter des assurances aux Maires et d'associer aux décisions à prendre les habitants des communes concernées par ces «zones de solidarité».
 
C'est pourquoi il demande à Monsieur le Ministre d'État, Ministre de l'Ecologie, de l'Énergie, du Développement Durable et de la Mer, s'il entend mettre en oeuvre sur le terrain des missions d'expertise contradictoire pour dialoguer avec la population et les élus.
 
 
 
 
 
 
                                        Didier QUENTIN
 
ATTENTION : DEUX LETTRES SUCCESSIVES


Le 21 avril 2010
 
 
                                                                                              Monsieur Jean-Louis BORLOO
                                                                                              Ministre d'Etat, Ministre de l'Ecologie, de l'Energie, du Développement Durable et de la Mer, en charge
                                                                                                                                                                      des Technologies vertes et des Négociations sur le climat
                                                                                              246, Boulevard Saint-Germain   - 75700 PARIS
 
Monsieur le Ministre d'Etat,
 
 
Comme j'ai déjà eu l'occasion de vous en entretenir lors de votre récente visite en Charente-Maritime, je me permets d'appeler votre attention sur la situation des sinistrés de Boyardville et de la Perrotine, quartiers des communes de SAINT-GEORGES D'OLERON et de SAINT-PIERRE D'OLERON, qui ne comprennent pas le classement en zone de solidarité (ex zone noire) d'une partie de ces deux quartiers.
 
Comme vous le verrez dans la lettre ci-jointe (PJ n°1), le Président de l'Association pour la Sauvegarde du Site de Boyardville (ASSB), Monsieur Olivier SCHMIT, s'étonne de la différence de traitement entre l'île de Ré , où des travaux très conséquents de consolidation des digues ont été réalisés, et l'île d'Oléron (Cf communiqué de presse de la CDC de l'île de Ré : (PJ n°2).
 
De plus, il convient de souligner que les lieux de vie dans les zones concernées n'ont pas été inondés et que seules les parties communes ont eu à connaître une submersion.
 
Je répète donc que la décision de classement n'est pas comprise.
 
Par ailleurs, le Président SCHMIT fait valoir le caractère historique de Boyardville, construit sous VAUBAN et développé sous NAPOLEON 1er. Ce site jouit aujourd'hui d'une image forte à l'étranger et dans notre pays, puisqu'il s'agit du point de départ pour se rendre au Fort Boyard.
 
C'est pourquoi je vous serais très reconnaissant de faire procéder à un réexamen bienveillant et diligent du zonage des quartiers de Boyardville et de la Perrotine, sur les communes de SAINT-GEORGES D'OLERON et de SAINT-PIERRE D'OLERON, par le biais d'une mission sur le terrain d'experts de votre département ministériel, qui devront naturellement se mettre à l'écoute des élus et des habitants.
 
Avec par avance toute ma gratitude pour votre esprit de coopération et restant à la disposition de votre Cabinet pour d'éventuels compléments d'information, je vous prie de croire, Monsieur le Ministre d'Etat, cher Jean-Louis, à l'expression de ma considération distinguée.
 
 
 
 
                                               Didier QUENTIN
                                                           Vice-Président de la mission d'information de l'Assemblée Nationale
                                                           sur les raisons des dégâts provoqués par la tempête Xynthia
                                               (Portable 06 11 30 19 20)
P.J./2
 
Copies :
-          Monsieur le Préfet de la Charente-Maritime
-          Sous-Préfet de Rochefort
 
 
 
Le 21 avril 2010

Monsieur le Ministre d'Etat,
 
 
A la suite de votre visite en Charente-Maritime et de vos déclarations apaisantes, je me permets d'appeler, une nouvelle fois, votre attention sur la situation des sinistrés de la commune de PORT-DES-BARQUES, au sujet du non classement en zone de solidarité (ex- zone noire) de certains quartiers.
 
Comme vous le savez, à la différence d'autres élus, le maire de cette commune demande que cette zone soit étendue, d'autant plus que Port des Barques a déjà connu une submersion catastrophique, fin 1999.
 
Vous comprendrez aisément les réactions de plusieurs habitants, de nouveau sinistrés, qui ne veulent plus se réinstaller dans leur résidence principale et la rénover pour la seconde fois. Or, l'essentiel de la commune a été classé en zone « jaune », c'est-à-dire en zone inondable. Une telle décision suscite l'incompréhension de ces personnes durement éprouvées.
 
J'ajoute que plus d'une centaine d'habitations pourraient être concernées par un classement en zone de solidarité, car dans la grande majorité des cas, plus d'un mètre d'eau a été constaté dans ces lieux de vie.
 
C'est pourquoi je vous serais très reconnaissant de faire procéder à un réexamen bienveillant et diligent du zonage de la commune de PORT-DES-BARQUES, notamment par le biais d'une mission sur le terrain d'experts de votre département ministériel, qui devront naturellement se mettre à l'écoute des élus et des habitants.
 
Avec par avance toute ma gratitude pour votre esprit de coopération et restant à la disposition de votre Cabinet pour d'éventuels compléments d'information, je vous prie de croire, Monsieur le Ministre d'Etat, cher Jean-Louis, à l'expression de ma considération distinguée.
 
 
 
 
 
                                                           Didier QUENTIN
                                                           Vice-Président de la mission d'information de l'Assemblée Nationale
                                                           sur les raisons des dégâts provoqués par la tempête Xynthia
                                                           (Portable 06 11 30 19 20)
 
P.J./1
 
Copies à :
·              Monsieur le Préfet de la Charente-Maritime;
·              Monsieur le Sous-Préfet de Rochefort