Un mandat à votre service

Rechercher

Contacter Didier QUENTIN

Position de Didier QUENTIN sur l’interdiction du glyphosate

Pour les pays membres de l’Union européenne, l’interdiction du glyphosate sera appliquée dans 5 ans, et si l’engagement du Président de la République est bien respecté, la France sera en avance, puisque l’usage de ce produit devrait être interdit dans 3 ans. Si de nombreux concitoyens regrettent que cette décision n’ait pas été inscrite dans la loi, elle reste un objectif que nous visons tous.

Comme la plupart de mes collègues, je suis attaché à nos territoires et animé par la volonté de ne plus nuire, ni à l’environnement, ni aux professionnels de l’agriculture. Il convient donc de préparer ensemble cette « sortie » du glyphosate, en réfléchissant à des solutions alternatives crédibles et réalistes, et en contribuant positivement aux négociations à venir.

C’est pourquoi je me suis inscrit au groupe de travail sur la sortie progressive du glyphosate.

 


                                                                                                                    Didier QUENTIN
                                                                                                                   (Portable : 06 11 30 19 20)

Hommage de Didier QUENTIN à Pierre BOUCHET, lors de ses obsèques du lundi 4 juin 2018

D’une famille intimement liée à l’histoire de Royan, avec au premier rang son père Louis, héros de la Résistance, à qui la Ville reconnaissante a dédié l’une de ses écoles et l’une de ses principales avenues, Pierrot, comme l’appelaient ses amis, laissera une marque très forte dans la mémoire de tous ceux qui l’ont connu.

Sachant faire confluer deux grands courants de pensée de notre Saintonge = la Réforme et le Radicalisme, l’héritage chrétien et celui des Lumières, c’était un homme tolérant – et la tolérance, même si le Général de GAULLE disait qu’il y avait des « maisons » pour cela – doit rester une valeur de notre République ! Homme tolérant et ouvert donc, d’une grande curiosité intellectuelle, mais aussi un vrai épicurien, comme il se doit dans le pays de Goulbenèze…

En bref, un « honnête homme » au sens du Grand Siècle, car l’ancien monde, n’en déplaise à certains, avait aussi ses mérites !

Avec la disparition de Pierrot, c’est une page de l’histoire de Royan qui se tourne, car il était l’un des derniers de cette génération de l’après-première guerre à avoir participé à la Reconstruction de l’après-seconde guerre.

C’est à Pierrot BOUCHET, qui a très activement fait partie de plusieurs équipes municipales, que nous devons la conception et la réalisation d’équipements sportifs qui sont aujourd’hui de grands atouts pour Royan, comme le centre équestre de Maine Gaudin, construit avec mon père Marc comme architecte, ou encore le Golf – et je lui ai rendu hommage hier soir, sur ce site exceptionnel, à l’occasion du Grand Prix de la Ville de Royan.
Il avait été un visionnaire et il a su imposer ses vues, parfois au prix de quelques petites ou grosses colères…

Comment ne pas évoquer aussi le rugby, dont il était un amateur passionné ! Nous l’avons souvent entendu crier à son fils et à ses neveux « Allez les petits ! », avec l’accent de Roger COUDERC…

Le moment est venu de te dire adieu, cher Pierrot. Je n’oublierai jamais les moments heureux et joyeux passés ensemble, comme les conseils précieux que tu m’avais prodigués, au début de mon parcours politique ici.

Tu peux être sûr que nous veillerons fraternellement sur Marie-Claude qui, elle aussi, a beaucoup apporté à l’histoire de notre Saintonge et de ses explorateurs d’Outre-Atlantique. Je fais toute confiance à Pierre-Louis et à Marie-Anne pour perpétuer ton action, tes valeurs et celles de ta famille ; pour ne pas être des orphelins, mais des héritiers…

Tu peux donc dormir en paix dans la BONNE ANSE, que tu as maintenant rejointe…

Alors, adieu, mon cher Pierrot et pourquoi pas AU REVOIR … QUI LE SAIT ?
 

Didier QUENTIN appelle l'attention de Monsieur BUSSEREAU a propos d'un projet de création...

...d'une "route Pierre LOTI" qui pourrait constituer un atout culturel et touristique supplémentaire pour notre département.

 

/images/stories/fic/Pierre%20LOTI.pdf