images/Didier-Quentin-Drapeau.jpg
Hommage à Jacques CHIRAC

Une immense tristesse m’envahit à l’annonce de la mort de Jacques CHIRAC.
Je me sens orphelin de celui que j’ai accompagné durant de nombreuses années et dont j’ai tellement appris.
Comme l’avait qualifié Georges POMPIDOU, c’était un « bulldozer », mais au grand cœur ! Il aimait les gens et la France, où il était profondément enraciné dans sa Corrèze.
Il aura été un Président de rassemblement et d’apaisement, veillant à ne pas creuser les divisions entre les Français et à être un homme de paix dans le monde, comme avec son refus de la guerre d’Irak.
Là est l’essentiel, tout le reste est dérisoire…

- Facebook -

- Formulaire de Contact -