images/Didier-Quentin-Drapeau.jpg
Avec mes collègues du groupe LR, je me suis finalement abstenu sur le projet de loi sur la réparation des préjudices subis par les harkis et sur la reconnaissance de la Nation à leur égard.
En effet, si ce texte ouvre de nouveaux droits, notamment pour les veuves, il fait une distinction malencontreuse entre ceux qui ont été parqués dans des camps et qui seront indemnisés et les autres (une quarantaine de milliers) qui se sont logés par leurs propres moyens et qui n'obtiendront rien...
Il importe donc de mettre en œuvre un droit de réparation et une
indemnisation pour tous les harkis qui ont combattu pour la France, sans distinguo ! Espérons que le Sénat aura à cœur d'améliorer la rédaction de ce projet de loi.

- Facebook -

- Formulaire de Contact -