Edito

Cher internaute,

Vous venez d’être redirigé sur mon nouveau site et je vous souhaite la bienvenue dans cette  configuration plus actuelle  et plus conviviale. Vous y retrouverez l’ensemble de vos informations habituelles, quotidiennement mises à jour.
Lire la suite...

Un mandat à votre service

Rechercher

Contacter Didier QUENTIN

Accord de Bruxelles sur les migrations : la promesse d'une aube bien incertaine ...

Cet accord obtenu à l'arraché, au petit matin, reste soumis à beaucoup d'incertitudes dans son application, car il repose :
- sur le volontariat des États membres pour l'accueil de migrants,
- sur le concept de « plates-formes de désembarquement » des migrants hors de l’UE, emprunté au Haut-Commissariat pour les réfugiés de l’ONU, qui reste encore vague. Ces centres pourraient se situer dans des pays d’Afrique du Nord et l'on ignore si ces derniers accepteront, d'autant plus que le Maroc, la Tunisie et l'Albanie n'y sont pas favorables,
- sur le renforcement des frontières extérieures, notamment en augmentant les aides à destination de la Turquie et de l’Afrique du Nord,
- sur la mise en œuvre de mesures internes pour éviter les déplacements de migrants entre pays de l’UE,
- sur une réforme du règlement de Dublin, censée instaurer un partage plus équitable des réfugiés. Or, les modalités d'une telle révision ne sont pas définies...

Didier QUENTIN obtient une réponse du Cabinet d'Elisabeth BORNE sur le projet d'aménagement de ...

...la route nationale 141 entre Saintes et Dompierres sur Charente.

 

Veuillez cliquer sur le lien suivant , merci:

/images/stories/fic/reponse%20directeur%20de%20cabinet%20Elisabeth%20BORNE%20RN%20saintes-dompierre.pdf

Communiqué de presse de Didier QUENTIN sur le plan d'action pour sortir du glyphosate en 3 ans

Le 22 juin 2018

COMMUNIQUE DE PRESSE

Didier QUENTIN salue l’initiative des ministres de l’Agriculture et de la Transition écologie au sujet du plan d’action pour sortir du glyphosate en 3 ans. 

Le renforcement des actions d’accompagnement est prévu dans le cadre du programme de réduction de l’usage des produits phytosanitaires Ecophyto,avec l’objectif d’atteindre 30 000 fermes expérimentales. 

Il s’agit de trouver de nouvelles alternatives au glyphosate et de diffuser les bonnes pratiques auprès de tous les acteurs de la filière agroalimentaire.

Une commission à l’Assemblée nationale auditionnera les différents acteurs pour évaluer les avancées concrètes, et vérifier si les objectifs seront tenues.