Edito

Cher internaute,

Vous venez d’être redirigé sur mon nouveau site et je vous souhaite la bienvenue dans cette  configuration plus actuelle  et plus conviviale. Vous y retrouverez l’ensemble de vos informations habituelles, quotidiennement mises à jour.
Lire la suite...

Un mandat à votre service

Rechercher

Contacter Didier QUENTIN

Didier QUENTIN tiendra une permanence le 2 octobre à TONNAY CHARENTE

Didier QUENTIN, Député de la 5ème circonscription de la Charente-Maritime, tiendra, le lundi 2 octobre de 10h à 12h, une permanence sans rendez-vous au Centre Richard (salle n°2) Avenue Charles de GAULLE à Tonnay-Charente.

Didier QUENTIN peut être joint au 06 11 30 19 20.

Question écrite de Didier QUENTIN à propos des légitimes préoccupations des élus locaux

Le 18 septembre 2017

Question écrite


Didier QUENTIN appelle l'attention de Monsieur le Premier ministre sur les préoccupations des élus locaux.

En effet, ceux-ci ont dans l'exercice de leur mandat un sentiment de lassitude qui s'amplifie, au fil des annonces gouvernementales, alors qu'ils sont les garants de la cohésion sociale, au plus près des attentes de nos concitoyens.

L’idée se répand que les élus locaux seraient trop nombreux…

Or, dans leur grande majorité, ils s’investissent bénévolement pour assurer le fonctionnement quotidien de leur commune et insuffler une dynamique territoriale.

Ils ont largement pris leur part dans le redressement des comptes publics. Cependant, ils vont devoir encore réaliser un effort financier de 13 milliards d'euros, avec des conséquences sur les services de proximité et surtout sur les investissements publics locaux.

De même, ils s'interrogent sur les modalités de compensation de la suppression de la taxe d'habitation, et au-delà, sur l'avenir de la fiscalité locale. Ces élus locaux sont particulièrement attachés aux principes constitutionnels garantissant la libre administration et l'autonomie financière des collectivités. Ils ne peuvent donc plus accepter d'être les variables d'ajustement budgétaires !

C’est ainsi que, lors de la Conférence nationale des territoires en plein été, le 17 juillet 2017, les élus ont appris les annulations de crédits destinés à la ruralité ou encore le blocage des contrats aidés…

C’est pourquoi il demande à Monsieur le Premier Ministre les réponses que le Gouvernement entend apporter aux élus locaux, afin de les rassurer sur leur rôle et les accompagner dans leurs projets de développement.


Didier QUENTIN